I.Alimentation et Restauration – Bilan

03/05/2012

Bilan

 

Nous avons choisi ce thème car nous avons pu remarquer que l’alimentation et la restauration en Suisse a beaucoup évolué ces dernières décennies. Nous constatons qu’il y a aujourd’hui une plus grande ouverture sur d’autres cultures, que l’environnement et l’économie ont un effet sur la production en Suisse et la technologie a développé nos goûts, et nous allons voir que cela continuera dans le futur. On a peu être surpris suivant certaines statistiques qui nous ont constamment rappelé que l’alimentation est un domaine très vaste et qui reste un besoin primaire avant tout.

L’environnement est devenu un sujet important au 21e siècle, alors il est préférable de consommer les produits régionaux pour diminuer l’importation, par le transport. La mondialisation a poussé les entreprises suisses à chercher ailleurs les produits les moins chers.

On est souvent influencé par les médias qui nous poussent à se nourrir dans les FastFoods. Les jeunes générations les voient comme une mode et une convenance, de plus, les prix sont aussi attirants et font l’office de nombreux rabais proposés aussi bien que d’actions offertes dans les supermarchés.

 

Bilan (groupe, démarche) :

Au début de notre travail, nous étions quatre, puis Elodie et Mélanie ont dû quitter le groupe, et Alice nous a rejoints. Dans le groupe il restait donc Alice, Ayse et Laetitia Nous avons répartit le travail par thèmes, chacune avait son sujet. Par exemple Ayse a étudié les différentes cultures en Suisse, Laetitia s’est chargée de rédiger la partie qui concerne l’évolution et le futur, et Alice a fait des recherches sur notre société et a mis à l’écrit l’interview.

Nous nous sommes rendus aux bureaux de la Tribune de Genève pour interviewer Jérôme Estèbe, journaliste-cuisinier « blogueur ». Nous lui avons posé des questions qui ont un rapport avec nos thèmes. L’interview que nous avons enregistrée a duré environ 20 minutes. Nous avons trouvé que l’entretien était parfois difficile car Monsieur Estèbe répondait déjà aux questions qu’on allait poser après, ce qui nous a embrouillé. A part cela, nous pouvons dire que le cuisinier blogueur était sympathique et ces réponses étaient intéressantes.

Pour finir, nous avons recherché les acteurs, les échelles et interactions en lien avec l’alimentation, à différents niveaux.

Pour conclure, nous avons apprécié réaliser ce travail car nous avons appris beaucoup  de choses sur l’alimentation à Genève que nous ne savions pas auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *