F. Vie Nocturne – Concept de polarisation

29/03/2012

Au niveau mondial les dix villes les plus appréciées pour leur vie nocturne sont en premier lieu New York, car pour y faire la fête il n’y a rien de mieux que la ville qui ne dort jamais, et qui mérite d’ailleurs sa réputation. Il y a tellement de nouveaux lieux qui ouvrent qu’il y a toujours plus de concurrence car aucun endroit ne peut être au sommet plus d’un certain temps. Certains clubs organisent des événements très à la mode et qui changent constamment d’adresse, ou l’on peut y participé seulement sous invitation.

 

En deuxième position nous avons Londres car depuis des dizaines d’années Londres est la seule ville à offrir une vie nocturne vivantes et vibrantes en Europe. Les plus grands DJ se produisent dans les boites les plus en vues. Tous les genres musicaux y sont entendus dans les différents clubs.

 

Puis nous accueillions Los Angeles dans le top trois. Le lieu qui attire le plus de fêtard dans le monde est le Sunset strip. Les bars les plus fréquentés et les plus demandés se trouvent à West-Hollywood, mais y rentrer est impossible, a moins d’être une emblème, ou une personne connue. Le seul hic c’est qu’à Los Angeles les bars ferment tôt, soit à 2h du matin.

 

Miami se trouve en 4ème place, il y a une grande diversité culturelle ce qui amène des fêtards des quatre coins du monde. Et parmi ces quelques fêtards on y trouve les personnes les plus riches et les plus connues, qui fréquentent ses bars les plus renommés de la planète. Ce qui est impressionnant à Miami c’est que certains Beach-clubs ferment à l’aube qu’ils y servent même le petit déjeuner.

 

Cinquièmement il y a Montréal, avec ses grands festivals très connus qui se déroulent fréquemment. Montréal est à la fois une ville nord-américaine et européenne, l’ambiance du Montréal-by-night met en lien ses deux mixités culturelles.

 

Nous retrouvons Berlin pour la 6ème place, depuis la chute du mur. La ville a connu un grand changement grâce au boom économique que nous retrouvons dans ses activités du monde de la nuit. Ce n’est surement pas pour rien que Berlin est une des villes d’Europe les plus en vogue dans ce domaine. Et les endroits cultes gaies y sont pour grande partie.

 

Après Berlin, Barcelone qui est la ville la plus ouverte d’Espagne, la vrai vie nocturne commence vers minuit mais les boites de nuit les plus réputées n’ouvrent qu’à partir de 2h00 du matin. Il y a une très grande variété de lieux ainsi que de style différents ou tout le monde peux s’y amuser.

 

Las Vegas n’est pas comme les autres villes car on y va pour les jeux et les spectacles. C’est une ville très calme le jour et qui vit la nuit. La vie nocturne ne prend vie qu’après minuit (bars, discothèques, etc.). Il y a tout ce que l’on veut, nous trouverons forcément un endroit à notre goût.

 

Bizarrement Cancun, la ville très adoptées par les jeunes n’est qu’en 9ème positions. Il y a quelques années Cancun n’était rien d’autre qu’un simple village plutôt calme, mais est très vite devenu l’une des stations balnéaires les plus répandues auprès des étudiants américains qui viennent y passer leurs vacances. Les clubs de Cancun sont pleins a craqué de jeunes fous et enthousiastes durant le springbreak.

 

Pour finir, Ibiza qui était le meilleur lieu de destination pour faire la fête jour et nuit il y a quelques années, à reculer pour arrivé 10ème dans notre top 10. Comme tout le monde le sait Ibiza c’est une fête perpétuelle, qui attire beaucoup de touristes en manque de plaisirs. Beaucoup de ses cafés et boites de nuit sont devenus des endroits cultes et ont une réputation internationale, tout ça grâce à ses plages, son climat chaud et son environnement décontractée qui est devenu un des rendez-vous un jet-set européen.

 

A Genève les lieux désignés comme des pôles sont Plainpalais, Carouge, la vieille ville, les Acacias, et Cornavin. A ces endroits, nous trouvons des bars et des boîtes de nuit, mais surtout où la population est la plus dense la nuit à Genève.  Il y a un peu de tout, un peu pour les goûts de chacun même si ce n’est pas très développé. Nous pouvons passé de la boîte la plus as been telle que le “Blue Night” jusqu’au club le plus branché le MOA et le club qui fait mal au porte-monnaie le Java. Pour les bars, idem, il y a des bars qui proposent des petits prix, mais où l’on ne peut pas s’asseoir car tous les jeunes fauchés y vont jusqu’au bar ou l’on paye cher pour sa boisson mais qui est chic.

Comments :

  1. renaudchristin dit :

    Quelles sont vos sources ?
    Et à l’échelle de Genève, quels sont les lieux qui peuvent être désignés comme des pôles ?

  2. tg2012rc dit :

    Nous avons fait une page qui regroupe toutes les sources utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *