E. Mode vestimentaire – Interviews

23/03/2012

1. A quel point la mondialisation influence-t-elle la mode ?

Il y a des diversités dans les modèles, des innovations dans les collections qui sont plus simples afin d’être renouvelées plus vite parce que les gens se lassent plus vite. Tout a été uniformisé. Tout se ressemble.

2. D’après vous, les produits sont-ils partout pareils ou y a-t-il des spécificités genevoises ?

Oui, les produits sont pareils dans tous les pays cependant il y a des différences de mentalités, donc des coupes différentes elles aussi.

3. Qu’est-ce qui a changé par rapport à la mode de 1980 ?

Les créateurs sont “fermés” et ne veulent pas prendre de risques donc ils font des vêtements standards.

4. Quels sont les facteurs principaux qui ont changé la mode ?

La situation économique.

5. Pensez-vous que les jeunes sont influencés par la société (TV, célébrités) ?

Totalement

6.  La mode influence-t-elle le comportement de la personne, ou son mode de vie ?

Oui, car les gens veulent se donner un genre.

7. Est-ce que vous pensez que la mode a un effet “mouton” ?

Oui, car certaines personnes s’inspirent de ce que portent les célébrités cependant il reste quand même des gens fidèles à eux-mêmes et qui s’habillent comme ils le souhaitent.

8. De quoi s’inspirent les créateurs pour une nouvelle collection ? Du passé ?

Les créateurs s’inspirent de plein de choses très variées, par exemple des saisons.

9. Comment voyez-vous la mode plus tard ?

Un retour en arrière.

 

Julien Papa, vendeur à PKZ (La Praille, Genève)

 

 

1. A quel point la mondialisation influence-t-elle la mode ?

Elle influence beaucoup la mode, de deux manières. L’une plutôt positive : découverte d’autres cultures vestimentaires, parfois très lointaines de la nôtre (asiatique). L’autre plus dommageable : les sociétés dominantes imposent, par leur marketing agressif (télé, clips, séries), un style dominant (ex: USA).


2. D’après vous, les produits sont-ils partout pareils ou y a-t-il des spécificités genevoises ?

Les produits sont partout les mêmes, mais la manière de les porter diffère. A Genève les gens sont plus sobres (on peut aussi dire moins vulgaires, selon ce à quoi l’on compare), plus classiques qu’ailleurs. Un peu comme à Paris. Ex: on voit parfois des jeunes en mini short l’été à la plage, ça ne choque pas. Par  contre au Canada, les minis shorts se portent aussi en ville, au travail (pour certains), ce qui ne passerait pas ici.

 

3. Qu’est-ce qui a changé par rapport à la mode de 1980 ?

Je pense que l’influence américaine est de plus en plus marquée.

 

4. Quels sont les facteurs principaux qui ont changé la mode ?

Les vêtements sont moins chers qu’avant mais aussi de moins bonne qualité. Aujourd’hui les gens préfèrent changer souvent de vêtements et donc les modes passent plus vite. On consomme davantage et les marques et enseignes encouragent ceci.

 

5. Pensez-vous que les jeunes sont influencés par la société (TV, célébrités) ?

Oui énormément. C’est normal de l’être un peu, on admire tous des styles ou des personnes. Trop c’est dommage, on perd sa personnalité. Surtout, il ne faut pas se fermer à d’autres styles, ne croire qu’à une tendance.

 

6.  La mode influence-t-elle le comportement de la personne, ou son mode de vie ?

Oui, je pense, mais cela varie selon les moments de la vie, les priorités, les intérêts de chacun. Plus on se découvre personnellement, plus nos vêtements reflètent qui nous sommes et plus notre style se “stabilise”.

 

7. Est-ce que vous pensez que la mode a un effet “mouton” ?

Oui, certainement, car notre société aime l’uniformisation. Il faut assumer quand on décide de sortir du lot.


8. De quoi s’inspirent les créateurs pour une nouvelle collection ? Du passé ?

Oui, mais celui-ci est toujours remis au goût du jour à l’aide de petites modifications (ex: le jean “flare” des années de 70 est à nouveau à la mode cette année mais il est beaucoup plus serré à la taille, plus “moulant” que l’original.)

 

9. Comment voyez-vous la mode plus tard ?

Toujours comme un mélange, constamment renouvelé, d’éléments du passé et du présent avec, je l’espère, une volonté de produire selon des principes plus respectueux des ouvriers du textile et de l’environnement en général (développement durable ! ).

 

Mme Soizic Pedrant, enseignante à Aimée-Stitelmann

 

1. A quel point la mondialisation influence-t-elle la mode ?

A travers la mondialisation des médias (TV, journaux, internet) qui permet d’avoir accès à la mode dans le monde entier. Il y a une uniformisation du style vestimentaire.

2. D’après vous, les produits sont-ils partout pareils ou y a-t-il des spécificités genevoises ?

Partout pareil ! Zara à Genève = Zara à Paris. Les spécificités genevoises existent mais au niveau des produits alimentaires.

3. Qu’est-ce qui a changé par rapport à la mode de 1980 ?

La coupe des habits et la fabrication.

4. Quels sont les facteurs principaux qui ont changé la mode ?

Les créateurs, les designers et les nouveaux besoins.

5. Pensez-vous que les jeunes sont influencés par la société (TV, célébrités) ?

Oui bien sûr. Par exemple Beckham, dès qu’il change de coupe de cheveux, tout le monde le suit.

6.  La mode influence-t-elle le comportement de la personne, ou son mode de vie ?

Non plus aujourd’hui. Avant elle permettait de se distinguer mais plus maintenant (metrosexualité).

7. Est-ce que vous pensez que la mode a un effet “mouton” ?

Oui mais il y a quand même des catégories (look racaille, BCBG)

8. De quoi s’inspirent les créateurs pour une nouvelle collection ? Du passé ?

Oui mais ils amènent aussi des nouvelles idées.

9. Comment voyez-vous la mode plus tard ?

En constante évolution ! Avec des retours vers le passé.

 

 

Mr David Luyet, enseignant de gestion à Aimée-Stitelmann

 

*

*

*

Sommaire      Introduction

Comments :

  1. renaudchristin dit :

    Les 2 enseignants interviewés disent des choses certes intéressantes, mais il est très dommage que vous n’ayez pu trouver des gens plus spécialisés sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *