A. Banques et finances – Introduction – Définition des banques privées

23/03/2012

En Suisse, une maison de « Banque Privée » est, à l’origine, une banque composée d’un ou de plusieurs banquiers privés exerçant leurs activités en utilisant leurs propres capitaux (sans fonds externes). En raison de leur forme juridique, les banquiers privés sont personnellement responsables des éventuelles pertes engendrées par leur maison et sont régi par la « Loi fédérale sur les banques et les caisses d’épargne» de 1934.

 

Aujourd’hui, le terme de « banque privée » a  largement perdu la signification de « groupement de banquiers privés » et désigne couramment des sociétés anonymes détenues par des actionnaires privés (par contraste à des banques dont les actions sont détenues de façon publique).

 

Le  « private banking » ne désigne pas une banque ou un établissement bancaire à proprement parler, mais dénote des services bancaires spécifiques généralement destinés à des personnes à hauts et très hauts revenus.

 

Voici une liste complète des banques privées suisses (2011), par ordre alphabétique :

 

- Baumann & Cie
- Bordier & Cie
- E. Gutzwiller & Cie
- Gonet & Cie
- Landolt & Cie
- La Roche & Co Banquiers
- Lombard Odier Darier Hentsch & Cie
- Mirabaud & Cie
- Mourgue d’Algue & Cie
- Pictet & Cie
- Rahn & Bodmer Co.
- Reichmuth & Co
- Wegelin & Co

 

(Publié dans Banque Privée en SuisseBanquiers Privés suisses)

 

Retourner au sommaire

 

Comments :

  1. [...] Définition des banques privées [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *