E. A. Mode vestimentaire – Introduction

16/03/2012

Nous :

Karen Schneider, Mallory Gerber, Sabrina Mendes, Laura Stierli. Nous sommes en 2ème année à l’école de commerce Aimée-Stitelmann en filière maturité professionnelle. Dans le cadre de notre cours de géographie, nous avons dû choisir un thème sur lequel nous avons dû faire des recherches.

Thème :

Nous avons choisi «  La mondialisation et la mode vestimentaire » parce que nous pensons que c’est un thème qui touche toute la population et qui peut intéresser la plupart des gens. De plus, nous nous y intéressons nous-même puisque nous aimons faire attention à notre apparence. Nous allons aussi nous intéresser plus particulièrement à la mode vestimentaire à Genève.

Problématique :

La mondialisation uniformise-t-elle les produits ? Quel sont ceux présents à Genève ?

Nous pensons que c’est une question intéressante car tout le monde n’a pas la possibilité de voyager et ainsi de découvrir les tendances des autres pays, s’il y en a. De plus, notre société étant plus ou moins basée sur l’uniformité, que ce soit au niveau de la mode, de la coiffure et même de la technologie (Iphone, appareils photos etc.), nous trouvions important de s’arrêter sur cette question qui nous touche plus personnellement, étant donné la génération à laquelle nous appartenons.

Nos hypothèses :

Nous pensions que la mode était plus ou moins la même partout. Cependant, nous pensions également qu’elle différait selon les cultures et les pays. En ce qui concerne l’influence que la mode a sur les jeunes, nous constations une certaine uniformité dans les vêtements portés (par exemple sur les élèves de notre école). Pour ce qui concerne la mondialisation, nous pensions que la mode vestimentaire naît à un endroit (par exemple les USA) et qu’elle arrivera chez nous (par exemple) quelques temps plus tard.

Nos sources :

Quelques enseignants de notre école qui ont répondu à notre questionnaire, différents sites internets, « L’atlas des mondialisations », deux magasins de prêt-à-porter, un pour hommes (PKZ) et l’autre pour femmes (ESPRIT).

Sommaire           Bilan du groupe

Comments :

  1. renaudchristin dit :

    Et Genève dans votre problématique ?
    C’est quand même le thème central !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *