B. Le Cinéma – Lieux et Echelles

16/03/2012

Les lieux justes et expliquer pourquoi là plutôt qu’ailleurs

Les États-Unis sont les grands dominateurs du cinéma au niveau mondial. En effet, il y a que la-bas que les grands films sont tournés. Les films réalisés aux États-Unis sont vus dans le monde entier, alors que les films européens ne le sont pas. Les plus grands films sont tournés la-bas, car les américains on trouvé la bonne formule pour tourner des films qui plaisent à une grande majorité de personne. Cette formule n’est pour l’heure pas connu des autres et n’est pas près d’être connue. Le cinéma occupe une grande place aux États-Unis, il est donc logique que les personnes investissent beaucoup dans le cinéma.

 

Concernant les films genevois, ce ne sont pas eux qui attirent le plus grand nombre de personne dans les salles. Malgré cela, quelques réalisateurs genevois se lancent dans des films qui ne marchent jamais aussi bien que des films américains puisqu’ils sont plus culturels que fictions. Ces derniers, n’attirent pas, ou très peu, la population genevoise qui préfère aller regarder un film américain dont ils ont vu la publicité à la télévision.

 

Identifier les différentes échelles des phénomènes étudiés et les conflits d’échelle le cas échéant.

Différentes échelle (niveau mondial, continental, et local)

Problème d’échelle : si ce qui est vérifiable à une échelle ne l’est plus à une autre.

Les productions cinématographiques ne sont pas les même partout, et n’ont pas le même public. Loin de là. Prenons par exemple la ville de Genève. Cette ville internationale reçoit des productions de presque partout dans le monde. Au niveau mondiale, ce sont les États-Unis qui priment sur les autres. Les Américains, en effet, sont les plus gros producteurs de films du monde. Cela est reconnu et vérifié. Il est donc normal que Genève et toute l’Europe reçoivent leurs retombées médiatiques.

Mais si nous regardons au niveau continental, l’Europe est aussi productrice de films à succès. Mais ces succès restent généralement en Europe et ne voyagent pas jusqu’au États-Unis. Certes plusieurs films ont été repris par les Américains et adaptés pour le cinéma américain, mais rarement un film Européen est arrivé sur le sol américain et version non modifiée.

A l’échelle local, c’est à dire Genève pour nous, l’exportation de nos films produits à Genève est quasi nulle. Si l’exportation est grande, l’exportation est à son opposé. Pourquoi Genève ne peut elle pas être une ville à forte production comme Hollywood ? Cela est simplement dû à sa localisation géographique. En effet, Hollywood étant la ville la plus connue du cinéma américain, et aussi la principale ville produisant des films, il est donc normal que sa notoriété soit plus élevée que Genève. Les films ainsi produit à Hollywood seront donc plus exportés que les films genevois. Les moyens financiers mis à disposition sont aussi très révélateurs. Les films hollywoodiens ont a disposition plus de fond que les productions genevoise n’en auront jamais. Et cela et aussi dû à la notoriété dont font preuves les productions américaines.

Comments :

  1. renaudchristin dit :

    Beaucoup de répétitions entre vos article.
    Quelle est cette “bonne formule” américaine ?
    Finalement, parlez-vous de la production des films genevois ou des films que regardent les genevois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *